Image article

Rhum arrangé : quel rhum utiliser ?

Article

Publié le



Amateur de rhum, ou pas, vous souhaitez vous lancer dans la préparation maison de cet élixir phare des apéros ? Vous êtes bien tombé ! En digestif ou à l’apéritif, le rhum arrangé en séduit plus d’un. Mais quel rhum choisir pour préparer un rhum arrangé de qualité ? Rhum blanc, ambré, vieux, base cocktail ? On vous dit tout !


Le rhum arrangé, kesako ?

Le rhum arrangé, appelé aussi punch aux Antilles, est un cocktail obtenu après plusieurs mois de macération d’un fruit ou d’un épice dans du rhum. Le rhum est un alcool produit avec de la canne à sucre broyée. Une fois la mélasse extraite, elle est distillée et mise en fermentation pendant de longs mois. Ce breuvage se marie parfaitement avec des épices, fruits ou arômes pour confectionner de superbes rhums arrangés.

Fruits, plantes, graines, bonbons, épices, il est possible de créer une multitude de rhums arrangés différents, pour faire palpiter tous les palais. Plus le rhum macère, plus son parfum prend de l’ampleur. Cannelle, vanille, ananas, cerise, gingembre, banane, caramel, la liste des rhums arrangés est infinie.

Une bouteille de rhum, des fruits frais, du sirop de sucre de canne et un bocal : vous voilà prêt à élaborer votre distillerie à la maison !


Quel rhum choisir pour mon rhum arrangé ?

Rhum blanc, vieux, ambré ?

Par définition, le rhum arrangé est un cocktail maison, donc un cocktail personnel ! Et oui, chacun ses goûts ! Toutefois, certains rhums sont plus appropriés

Qu’ils soient blanc, vieux, paille ou ambré, nous vous recommandons de vous dirigez vers un rhum agricole de qualité plutôt qu’un rhum industriel. On distingue le rhum agricole, obtenu en broyant de la canne à sucre uniquement, du rhum traditionnel (industriel) issu de la mélasse de la canne à sucre. Les rhums agricoles français, arrivés tout droit des Antilles, sont les plus riches en arômes et en saveurs. Et oui, le rhum de Martinique ou de Guadeloupe est parfait pour la fabrication du rhum arrangé.

Le rhum blanc est le plus utilisé car il permet de conserver les arômes du fruit (ou autre ingrédient) choisi pour parfumer le rhum arrangé. 

Toutefois, pour les palais les plus robustes qui apprécient les rhums plus forts, vous pouvez vous diriger vers les rhums vieux ou ambrés qui apporteront un goût plus prononcé à votre élixir fruité. En effet, un rhum brun aura des notes boisées qui s’associeront très bien avec des épices. En revanche nous vous conseillons d’éviter les rhums bruns avec des fruits, d’autant plus que ces rhums coûtent plus chers. 

Nous vous déconseillons d’utiliser des rhums base cocktails. La façon dont le rhum est réduit altère son parfum et sa saveur. Ce type de rhum est plus adapté à la préparation de cocktail à base de rhum comme le mojito ou la pina colada.

Pour réussir votre rhum arrangé, veillez à choisir un rhum qui contient entre 50 et 59° d’alcool. Le choix du meilleur rhum dépend donc de votre préférence même si les rhums agricoles sont privilégiés pour préparer les meilleurs rhums arrangés.


quel rhum choisir pour les rhums arrangés

KucherAV via canva.com


Quel degré d'alcool choisir ?

Autre élément à prendre en compte pour choisir le meilleur rhum, le degré d’alcool. Vous aimez les boissons plutôt fortes ou plutôt légères ? Si vous aimez les rhums arrangés très puissants, nous vous conseillons d’utiliser un rhum guadeloupéen (Marie-Galante) comme un Père Labat, ou un Bielle qui titrent aux alentours des 60° d’alcools. Pour des rhums arrangés plus équilibrés, vous pouvez vous tourner vers des rhums de 50° comme un Bologne, un Reimonenq, un Dillon ou bien un Charrette. Pour des boissons moins fortes, vous pourrez trouver des rhums Saint James, Charrette ou Damoiseau autour des 40° d’alcools. Une chose est sûre, entre les rhums de Guadeloupe, de Martinique ou de la Réunion, vous allez trouver votre bonheur 🙂


Conseils de préparation pour le rhum arrangé :

Transformer sa cuisine en rhumerie artisanale, c’est facile et rapide lorsqu’on prépare son rhum arrangé à la maison !

La recette est simple : un litre de rhum agricole créole (blanc, vieux ou ambré), les fruits ou épices aromatiques de votre choix, un peu de sucre de canne ou de jus de sucre de canne et le tour est joué ! L’étape la plus importante lors de cette recette reste le temps de macération.

À déguster après le dessert, en digestif accompagné d’une rondelle de citron, ou en cocktail comme le fameux ti-punch antillais ou le planteur.


conseils de préparation rhum arrangé

DAPA Images via canva.com


Il n’existe donc pas de rhums miraculeux pour préparer vos meilleurs rhums arrangés. Cela dépend surtout du résultat final que vous voulez obtenir et de votre palais. Il faut choisir un rhum que vous appréciez ! Bien entendu, les ingrédients que vous choisirez auront également une très grande importance lors de la macération. Les fruits gorgés d’eau réduisent fortement le degré d’alcool de votre préparation contrairement aux épices ou fruit contenant peu d’eau. Nous vous conseillons donc d’adapter le choix du rhum en termes de goût et de puissance en fonction des ingrédients que vous souhaitez macérer. Et surtout amusez-vous à tester différentes recettes et ingrédients.