Image article

Rhum arrangé blanc ou ambré ?

Article

Publié le


Star des apéritifs antillais, le rhum arrangé est un doux cocktails qui allie rhum, fruits, épices ou sucreries ! Ce nectar créole promet à vos papilles un voyage exotiques. Mais une question se pose : rhum blanc ou rhum ambré ?

Rhum blanc vs Rhum ambré

Pour réussir son rhum arrangé il est important de choisir le bon rhum ! Alors, rhum blanc ou rhum ambré ? Et bien, c’est à vous de choisir.

Le rhum le plus conseillé lors de la réalisation de votre rhum arrangé est le rhum agricole blanc ! Plus doux et léger, le rhum blanc laisser s’exprimer la fraîcheur et le goût fruité des toppings choisis pour parfumer votre rhum.

De son côté, le rhum ambré, plus corsé, est plus adapté aux puristes du rhum qui apprécient les cocktails de caractère ! Pour un arôme épicé, optez pour un rhum vieux, vieilli entre un et trois ans.

Blanc ou ambré, le plus important reste de choisir un rhum agricole type damoiseau, trois rivières ou charrette ! Le rhum agricole est issu à 100 % de canne à sucre broyée. Nous vous déconseillons de choisir un rhum traditionnel ou industriel, moins fort en bouche, plus souvent utilisé pour les cocktails type mojito ou piña colada.

distillerie-mélasse-arômes-gingembre-spiritueux


Comment préparer son rhum arrangé ?

distillation-alcools-gousses-saveur  Les ingrédients et ustensiles

  • 1 litre de rhum agricole
  • Des fruits / épices / sucreries
  • Facultatif : le sucrant de votre choix (sirop de canne à sucre, cassonade, sucre blanc)
  • Un couteau
  • Un bocal en verre

fûts-réunionnais-caramel-agrumes-chêne  La préparation

  1. Dans un bocal en verre, mettre environ 1 litre de rhum agricole.
  2. Si vous avez choisi de faire un rhum arrangé fruité, épluchez et coupez en morceaux vos fruits. Si ce sont des épices, comme une gousse de vanille ou de la cannelle, prenez-en les extraits.
  3. Ajoutez les fruits coupés ou les épices dans le bocal, ainsi que le sucre de canne et mélangez.
  4. Laissez votre préparation macérer durant quelques semaines, voire quelques mois selon le résultat voulu.
  5. Tadaam.. c’est prêt ! Ou presque ! Un peu de patience, laissez macérer votre rhum arrangé pour qu’il arrive à maturation.

caraïbes-aoc-whisky-menthe-bourbon

Tous nos secrets pour réussir son rhum arrangé

parfums-citrons-cuvée-pur-jus

La clé d’un rhum bien arrangé est le temps de macération ! Et oui, plus le temps de macération est long, plus le rhum sera fort, parfumé et épicé. Alors vous l’aurez compris, la patience sera votre meilleure arme. Toutefois, le temps de macération varie selon les recettes. Par exemple, si vous souhaitez réaliser un rhum arrangé aux sucreries, 1 à 2 semaines de macération suffisent au vu de la teneur en sucre des bonbons. Au contraire, certains rhums arrangés demandent un temps de macération beaucoup plus long comme le rhum vanille, parfaitement aromatisé en 6 mois. Nous vous conseillons de surveiller le temps de macération en remuant et en goûtant régulièrement votre préparation. Certains fruits comme le citron-vert, l’orange ou le pamplemousse délivrent une certaine amertume si le temps de macération est trop long, alors attention !

Pour une conservation optimale, stockez votre rhum arrangé à température ambiante au sec à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Filtrer son rhum arrangé n’est pas obligatoire, mais recommandé. Le filtrage permet d’obtenir une liqueur limpide mais aussi de stopper la macération de votre rhum arrangé pour éviter une altération du goût.

Une fois prêt, votre rhum arrangé se conserve très longtemps, pendant plusieurs années, oui oui ! Pour plus de fraîcheur lors de la dégustation, vous pouvez accompagner votre boisson d’une rondelle de citron, de quelques glaçons ou de glace pilée, direction les tropiques dès la première gorgée ! A déguster en apéritif ou en digestif !

Vous connaissez maintenant tous les secrets de ce cocktail venu tout droit des Antilles. Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter une bonne dégustation! Avec modération bien-sûr.


Quelques idées de recettes :