Image article

Recette rhum arrangé mangue

Recette

Publié le


À maturité, la chair de la mangue est très savoureuse et sucrée. Ce fruit à écorce ovale est idéal pour aromatiser son rhum. Infuser des fruits exotiques dans son breuvage antillais permet d’obtenir un doux cocktail au nom de rhum arrangé. Cette spécialité créole est très prisée aux Antilles mais aussi sur L'île de la Réunion. Star de l’apéro, le rhum arrangé mangue est un élixir exotique et sucré, voici notre recette !

La recette du rhum arrangé mangue

punch-coco-piments-bananes-piment  Les ingrédients

  • zeste-fraises-écorce-alcools-confits   1 mangue bien mûre
  • poivre-girofle-fendue-sachet-arranger   1 litre de rhum agricole

On vous conseille d'opter pour du rhum blanc agricole antillais type rhum charrette ou trois rivières (obtenu à partir de canne à sucre broyée).

  • parfumer-menthe-vodka-fraise-parfums   Facultatif : Un sucrant comme une gousse de vanille ou du sirop de jus de canne

Pour les palais plus délicats, sucrer son rhum arrangé peut être nécessaire. Si vous adorez le goût de la vanille, n'hésitez pas à ajouter une gousse de vanille à fendre dans le sens de la longueur pour en extraire les graines (vanille de la Réunion - vanille bourbon de préférence)

saveur-citrons-figues-antillaise-parfumé  Les ustensiles

  • 1 bocal
  • 1 couteau

mélasse-bâton-carafe-rhumerie  La préparation

  1. Épluchez votre mangue et coupez-la en petits cubes.
  2. Prenez votre bocal en verre, ajoutez-y le rhum agricole et les morceaux de mangue.
  3. Fermez bien vos bocaux et laissez-les à température ambiante pour optimiser l’étape de la macération.
  4. Et voilà, le tour est joué... enfin presque ! Plus qu'à patienter 3 mois, le temps que le cocktail macère. Et oui, pour plus de saveurs, laissez macérer votre rhum arrangé suffisamment longtemps. Patience, les bonnes choses prennent du temps !


raisin-bises-shaker-verveine-desserts

© 5PH via Canva.com


Les conseils pour déguster un bon rhum arrangé à la mangue

Laisser macérer le temps qu'il faut

Le temps de macération est une étape cruciale lors de la réalisation de votre rhum arrangé. Et oui, plus le temps de macération est long, plus le rhum arrangé est savoureux ! Votre rhum arrive à maturation une fois les 3 mois passés ! N'hésitez pas à adapter le temps de macération de votre rhum arrangé à vos goûts en le remuant et en le goûtant tout au long de cette étape. Une fois les 3 mois passés, si votre préparation est un peu trop corsée ajoutez-y un peu de sirop de sucre de canne ou de cassonade pour l’adoucir.

Filtrer son rhum arrangé

Une fois que votre rhum est bien arrangé, vous pouvez le filtrer (c’est facultatif !). Filtrer son rhum arrangé permet d’obtenir une liqueur limpide mais aussi de stopper la macération de votre breuvage. Si les morceaux ne vous dérange pas, libre à vous de le consommer tel quel ! La mangue n’est pas un fruit qui délivre de l’amertume comme le citron vert ou le pamplemousse.

Bien conserver son cocktail

Avant chaque dégustation, secouez bien votre préparation pour que tous les arômes se mélangent parfaitement. Conservez votre rhum arrangé à température ambiante dans un récipient hermétique pour éviter l'oxydation. Les bocaux en verre sont idéals !

Bien choisir son rhum

Dans cette recette nous utilisons du rhum agricole blanc, mais il est possible d’utiliser du rhum ambré ou du rhum vieux pour un goût plus corsé ! En revanche, nous vous déconseillons le rhum traditionnel ou industriel utilisé pour réaliser des cocktails à base de rhum comme le mojito ou la pina colada.

Le consommer au bon moment

Ce cocktail est à servir au moment de l'apéritif ou en digestif après le dessert ! À vous de trancher, finalement il n’y a pas d’heure pour boire du rhum ! Pour plus de fraîcheur, ajoutez quelques glaçons ou de la glace pilée dans votre ti-punch, effet vacances garanti !

Cette recette est idéale pour les amateurs de mangue, mais elle peut évidemment s’adapter avec d’autres fruits ou d’autres épices ! Orange, ananas, banane, litchi, kiwi ou abricot, toutes les combinaisons sont possibles pour faire frissonner vos papilles !

poire-nectar-pulpe-goulot-gout-fendre

Maintenant que vous connaissez tous les secrets de cet élixir antillais, il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter une excellente dégustation (à consommer avec modération bien-sûr) !